Olympiades des métiers : et les lycéen-ne-s professionnel-le-s ?

May 12, 2016

Mardi 10 mai 2016, se sont tenues à Toulouse et Montpellier les Olympiades des métiers, présidées par la présidente de la Région LRMP, Mme Carole Delga.

Ces Olympiades sont, depuis de nombreuses années, l'occasion de valoriser les travaux de dizaines de jeunes engagé-e-s dans la formation professionnelle, dans toute sa diversité. Mme Carole Delga et l'ensemble des médias ont fait de ces Olympiades un nouvel acte d'investissement envers une seule voie : l'apprentissage.

Encore une fois, les lycéen-ne-s professionnel-le-s sont ignoré-e-s.

Pourtant, elles/ils restent majoritaires dans la voie professionnelle initiale et n'ont pas à rougir de leurs réussites, y compris dans ces Olympiades, mais surtout dans les qualifications acquises qui les placent bien souvent en bien meilleure posture que les apprenti-e-s.

La question n'est pas là. En réalité, les lycées professionnels subissent une offensive idéologique des pouvoirs publics dont l'objectif est de se désengager de la formation professionnelle initiale. La Région LRMP a ainsi fait le choix de financer le service privé de la formation professionnelle initiale (les CFA) à hauteur de 120 millions d'euros. Bref, d'organiser une concurrence où le service public ne peut pas suivre.

On peut légitimement s'interroger la volonté réelle des pouvoirs publics de faire réussir les élèves, en particulier via la formation professionnelle.
 

La CGT Educ'action n'est pas opposée par principe à l'apprentissage. Elle considère que cette voie doit être complémentaire de la voie professionnelle initiale publique, et non sa concurrente. L'apprentissage peut être une solution mais pour une minorité d'élèves. La CGT Educ'action est attachée à une formation professionnelle initiale de qualité et n'enfermant pas les jeunes dans une vision très partielle de leur métier. Elle est attachée à ce que ces jeunes bénéficient d'un enseignement général de qualité. Mais, comme le rappelait un patron défendant l'apprentissage : "Pour nous, c'est l'apprentissage, le patronat ne paye pas pour l'enseignement général". Parce qu'elle défend une école émancipatrice, la CGT Educ'action ne peut que s'opposer à cette vision réductrice de la formation.
 

La CGT Educ'action réitère sa demande à être reçue par la Région LRMP. Demande pour l'instant restée lettre morte. Elle demande à la Région LRMP de construire une formation professionnelle initiale où toutes les voies seront complémentaires et en donnant au Service public les moyens nécessaires pour qu'il soit de qualité.

Please reload

Infos des élu.es

Pour tous les personnels de l’Éducation nationale : mutations 2019/2020

1/10
Please reload

Please reload

© 2014 CGT Educ'action Montpellier 

created with Wix.com