Audience rectorale personnels des laboratoires

November 7, 2015

Compte-rendu

Audience personnels des laboratoires

vendredi 9 octobre 2015

 

 

Pour la CGT Educ'action :

Matthieu Brabant, secrétaire académique

Jean-Luc Rieux, élu CAPA personnels des laboratoires

Bruno Pithois, élu CAPA personnels des laboratoires

Valérie Gagner, élue CAPA personnels enseignant-e-s

Daniel Bresson, élu CAPA personnels enseignant-e-s

Pour le Rectorat :

Serge Grévoul, DRH de l'académie de Montpellier

Olivier Desportes, chef de la Division des Personnels Administratifs Techniques et d'Encadrement

 

 

Cette audience est une demande de la CGT, elle fait suite à un stage ayant eu lieu au mois de juin 2015 en présence d'une élue CAPN.

 

En introduction, la CGT a rappelé sa volonté d'avoir un dialogue social avec l'administration, dans le but d'une amélioration de la situation de ceux-ci. Dans cet esprit, des propositions d'améliorations seront faites.

La délégation CGT était intercatégorielle, actant le fait que les militant-e-s CGT ont vocation à défendre tous les personnels.

La délégation CGT a rappelé que les personnels subissent une baisse de leur pouvoir d'achat depuis plusieurs années, accentuée par le gel du point d'indice. La CGT s'oppose aux seules réponses faites qui sont le PPCR et la RIFSEEP car elle est opposée à l'avancement au mérite et au clientélisme. Elle défend des règles d'avancement objectives et transparentes.

La CGT considère que les personnels des laboratoires sont des membres de la communauté éducative. A ce titre, ils doivent s'inscrire dans une coopération pédagogique avec les personnels enseignant-e-s.

La CGT revendique un retour au Ministère de l'Education nationale pour ces personnels, avec 3 corps :

  • adjoint technique, niveau V

  • technicien, niveau IV

  • assistant ingénieur, niveau III

En attendant, elle demande une égalité de traitement entre les personnels de l'Education nationale et ceux de l'Enseignement supérieur, le maintien dans tous les LGT, la création là où les besoins se font, le retour dans tous les LP et les collèges.

 

La délégation CGT a ensuite insisté sur la question des mutations, de la mobilité et des BAP

Depuis la fusion des corps, les choix de mobilité pour les personnels sont restreints à cause des BAP. La CGT demande un retour à un système proche du précédent. Rappelons que dans une grande majorité, les collègues des EPLE sont polyvalents, ce qui est un avantage pour le fonctionnement des établissements.

Pour l'ensemble des personnels travaillant en EPLE, nous demandons à ce qu'ils puissent postuler sur le poste de leur choix sans que la BAP qui leur a été imposée lors de la fusion des corps soit un obstacle.

La réalité des postes en université est bien différente de ce qu'il se passe en EPLE. A l'université, les BAP sont une nécessité, pas du tout en EPLE.

Notons que cela ne pose aucun problème à l'administration de balader les contractuel-le-s d'un poste à l'autre, sans se poser la question des BAP...

Dans la circulaire 2015 sur la mobilité, il est écrit « Aucun barème de mobilité n'est arrêté. L'adéquation entre le poste vacant ou susceptible d'être vacant de l'être et le profil de l'agent sera privilégié ». Conséquence : Aucun critère objectif et vérifiable par les élu-e-s, ce qui vide de sens l'existence des CAPA.

Les raisons pour lesquelles on demande une mutation pour « convenance personnelle », ne rentrant pas dans les priorités légales, sont ainsi ignorées alors qu'elles sont pourtant très importantes tant pour la vie personnelle que professionnelle de l'agent.

La CGT demande le rétablissement d'un barème, la publication de critères objectifs, pour rétablir une forme d'équité entre les personnels. Cela permettra aux élu-e-s de faire un véritable travail, et pas d'assister à une chambre d’enregistrement.

La délégation CGT est ensuite revenue sur la question de l'avancement et des promotions.

Depuis la fusion des corps, les promotions sont soit par tableau d'avancement (cat C) soit liste d'aptitude (cat A et B).

Le système IRTF venant du Supérieur est basé sur un rapport de l'agent (RAEP) et un rapport de l'administration très subjectif.

L'ancien système avec un barème pré-établi n'était certes pas parfait mais il était plus juste et équitable. Il permettait de prendre en compte réellement l'ancienneté des agents. Les élu-e-s CAPA ne peuvent plus défendre réellement les personnels sur des éléments concrets et objectifs. D'ailleurs, beaucoup de collègues renoncent à faire ces dossiers.

La CGT demande le rétablissement de barèmes et de critères objectifs sur le dossier d'avancement et surtout prenant en compte l'ancienneté des agents.

Nous demandons par ailleurs la suppression du classement préalable des agents pour l'avancement dans un même grade effectué en amont par le chef d'établissement. Ce classement est une intrusion dans le travail paritaire. Tous les dossiers doivent être sur un plan égalitaire, afin d'être évalués objectivement.

Par ailleurs, le nombre de promotions est très faible dans tous les grades au regard du nombre d'agents.

Nous demandons des promotions au grade ASI, pour les techniciens de catégorie B. Des supports budgétaires sont prévus pour cela, mais nous constatons que certains services du Rectorat bénéficient allégrement de promotions chaque année... La DASI, dont le chef de service siège aux commissions paritaires...

Enfin, la CGT constate qu'il faut attendre 15 jours pour que des remplacements soient mis en place. Ceci est néfaste au fonctionnement des laboratoires. Il serait urgent de créer un corps de personnels titulaires remplaçants.

L'administration est alors entré dans une discussion pour expliquer que « les règles sont ainsi », que « le Rectorat a tout fait pour permettre que cette fusion des corps se passe au mieux ».... Si l'administration ne peut que partager les constats sur la mobilité et l'avancement, elle ne propose pas de solution concrète, à part s'en remettre à sa bonne volonté. Le DRH se permettant même de proposer à la CGT de « voir avec l'autre syndicat »... Bref, aucune réponse concrète n'a été apportée. La CGT agira donc au moment des circulaires pour améliorer celles-ci dans le sens d'une meilleure équité pour les personnels.

 

La délégation CGT est ensuite revenue sur le fait que les personnels des laboratoires sont en disparition dans les collèges, absents dans les LP... Il y a pourtant une forte demande des personnels, comme par exemple les PLP maths-sciences en LP. Pour la CGT, l'apport de ces personnels est indispensable.

La délégation CGT est enfin revenue sur la situation du lycée René Gosse à Clermont l'Hérault. L'établissement est dans un état inadmissible, les salles de sciences et les laboratoires sont impraticables... et pourtant, faute d'autre chose, les personnels essayent de continuer à travailler. La Région ne répond pas à l'urgence. La CGT demande au Rectorat d'agir rapidement.

Enfin, la délégation a demandé une visite médicale obligatoire pour tous les personnels, en particulier bien entendu pour les personnels des laboratoires dont la sécurité doit être un préalable. L'administration ne peut pas se cacher derrière le manque de personnels de santé : elle doit se donner les moyens de répondre aux exigences de base de médecine du travail.

 

Sur ces questions, l'administration a pris note...

 

En conclusion : une audience utile car elle a permit de poser les problématiques que personne ne pose. Ainsi, à un moment de l'audience, l'administration a souligné que la « CGT représente les personnels des EPLE »... et c'est vrai, la CGT représente ces personnels oubliés de la fusion des corps ! Elle continuera donc à lutter pour une amélioration de la situation des personnels. Dans un premier temps, ses élu-e-s agiront pour améliorer les circulaires de gestion. Une nouvelle AG des personnels doit aussi être organiser pour décider collectivement d'une nouvelle phase de travail pour porter nos revendications.

Please reload

Infos des élu.es

Pour tous les personnels de l’Éducation nationale : mutations 2019/2020

1/10
Please reload

Please reload

© 2014 CGT Educ'action Montpellier 

created with Wix.com