Le Midi, champion national des accidents du travail

October 22, 2015

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU COMITE REGIONAL CGT Languedoc-Roussillon

 

Le Midi, champion national des accidents du travail titre le Midi-Libre du 19 octobre 2015.
L'article précise qu'en 2014 il y a eu plus d'accidents du travail (+2,9%), de trajets (+2,4%) mais aussi de maladies professionnelles (+1,1%) entrainant un coût de 206 millions d'euros pour la Sécurité Sociale. Le même article donne quelques exemples (trop peu) notamment celui d'une maison de retraite où des investissements, conseillés par la CARSAT, afin d'améliorer les conditions de travail ont permis de diviser par quatre les accidents de travail.
Globalement 2014 ne restera pas un grand cru dans les annales de la CARSAT en région précise l'article.
Cette dégradation ne surprend pas la CGT. On peut la mettre en parallèle avec une précarisation de l'emploi qui se développe avec son cortège de bas salaires. C'est particulièrement vrai en région avec les salariés saisonniers, dans les commerces et services, dans le bâtiment, etc.
Sortons de la démarche patronale encouragée par les tenants du libéralisme qui consiste à toujours plus rentabiliser les entreprises privées, comme publiques, au détriment de la santé des salariés.
Combien de fois, entendons-nous des salariés qui souffrent de leur travail, qui vont au "boulot" avec la boule au ventre face à un management insupportable et des pressions de plus en plus grande !
De plus en plus de salariés sont amenés à mal travailler pour atteindre des objectifs imposés, parfois inatteignables.
Nous l'avons déjà dit et écrit :
Le mal travail engendre souffrance, stress, Troubles Musculo Squelettiques (TMS), accidents du travail, maladies professionnelles. Il coûte chaque année en France, l'équivalent de 4 points du PIB soit la bagatelle de 80 milliards d'euros pour notre caisse de Sécurité Sociale.
Comme le préconise la CGT, il est temps d'écouter et de prendre en compte les propositions des salariés qui sont les meilleurs experts pour bien travailler et rendre de bons résultats .
Pour cela, il faut développer une réelle démocratie sociale, prioriser la prévention, mieux reconnaitre le travail réalisé par les salariés, créateur de richesses qui doivent être mieux réparties.

Au lieu de vouloir toujours plus satisfaire quelques actionnaires la plupart du temps, la CGT propose de prioriser :
- La reconnaissance des qualifications
- L'investissement dans la prévention
- Le développement des CHSCT et de leurs prérogatives
- L'emploi stable et bien rémunéré
- L'égalité Femme/Homme

 

Nous mettons en débat, que cela n’en déplaise au MEDEF et au gouvernement :
- La réduction du temps de travail à 32h par semaine pour travailler moins, mieux et plus nombreux.
C'est une proposition crédible qui va dans le sens de l'histoire et donnerait une bouffée d'oxygène à notre croissance économique.
Il est urgent de cesser de traiter le travail comme variable d'ajustement, pour lui reconnaitre la place centrale qui a toujours été la sienne dans la création des richesses et la cohésion de la société.
C'est vrai en France et dans notre belle région qui au-delà du tourisme, a des atouts considérables à développer dans la recherche, l'innovation, l'emploi industriel, le transport, l'agriculture, la pêche et dans les services publics.

 

Le Comité Régional CGT Languedoc-Roussillon

Tags:

Please reload

Infos des élu.es

Pour tous les personnels de l’Éducation nationale : mutations 2019/2020

1/10
Please reload

Please reload

© 2014 CGT Educ'action Montpellier 

created with Wix.com