Rechercher
  • mbrabant

Déclaration de la CGT Educ'action CAPA Hors-Classe et Congés de formation Professionnelle


Déclaration de la CGT Educ’action

Hors-Classe et congés de formation

Mardi 6 juin 2017

Hors-classe

Pour commencer, nous souhaitons vous faire savoir que nous déplorons qu’une nouvelle fois, les informations des documents de travail aient été utilisé par certains syndicats comme moyen de propagande.

Cette CAPA est la dernière selon les règles actuelles.

Notons que cette année, comme l’année dernière, tous les collègues du 11ème échelon sauf une collègue passent à la hors-classe. C’est pour la CGT Educ’action une bonne nouvelle. Pour rappel, la CGT Educ’action est défavorable à l’existence de ce grade et revendique l’intégration de la hors-classe dans la classe normale. Elle a donc œuvré depuis des années pour que le barème tienne d’abord compte de l’échelon et de l’ancienneté des collègues et donc que l’accès à la hors-classe ne soit plus au mérite. Nous voyons néanmoins les limites de ce système sachant que des collègues au 10ème échelon sont promu.es alors qu’une collègue du 11ème échelon n’est pas promue avec l’avis assez surprenant d’un « parcours professionnel en devenir » pour une collègue qui enseigne depuis plus de 25 ans… Nous regrettons au fond que le parcours de carrière et le parcours professionnel ne soient pas considérés dans sa globalité, mais retenus et observés dans le cadre contextuel de l’année en cours. Pour certains collègues, par exemple, une difficulté rencontrée professionnellement et ou socialement devient alors un frein au déroulement de sa carrière. D’autres sont discriminés en raison de mandats syndicaux. Cela renvoie à des notions de performance qui sont insupportables.

Nous ne pouvons qu’avoir des inquiétudes pour l’avenir et le nouveau système à venir. Le PPCR, tel qu’il va s’appliquer, donne une grande part au mérite, pour preuve la création d’un grade d’accès fonctionnel avec la classe exceptionnelle.

Nous tenons à rappeler notre opposition au PPCR même si nous avons reconnu quelques légères avancées. Nous réaffirmons que la rémunération doit être déconnectée de l’évaluation, car elle met en concurrence les personnels, qu’elle doit s’inscrire sur 18 échelons avec un avancement identique pour tous, que la Hors classe et la Classe exceptionnelle doivent être supprimées. Une véritable revalorisation de la grille indiciaire doit s’appliquer, et les décharges de service doivent être accordées pour des missions particulières ou en établissements difficiles…

Congés de formation

Pour la CGT Éduc’action, comme chaque année, nous constatons que le nombre de congés formation accordé à nos collègues est ridiculement bas, au regard du nombre de demandes : 37 ETP.

Comme l'indique le ministère, « En tant qu'agents publics, les enseignants et personnels administratifs de l'Éducation nationale disposent aussi de droits à la formation continue. »

Ce droit aux congés formation est régit par l’article 27 du décret 2007-1470 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie des fonctionnaires de l'État, qui dit notamment : « Si une demande de congé de formation professionnelle présentée par un fonctionnaire a déjà été refusée deux fois, l'autorité compétente ne peut prononcer un troisième rejet qu'après avis de la commission administrative paritaire. »

Ce droit à la formation n’est pas appliqué dans notre académie, comme dans d’autres académies.

Certains collègues renoncent du coup, de fait, à faire des demandes. Notre académie effectue un ratio du nombre de personnes dans un corps et demande. Pour les PLP, ce ratio induit une diminution de congé de formation. Les PLP se retrouvent donc défavorisés.

C’est pourquoi La CGT Educ’action demande au rectorat que les droits des fonctionnaires soient respectés au même titre que leurs obligations.

#élues #horsclasse #cfp

139 vues

© 2014 CGT Educ'action Montpellier 

created with Wix.com