Rechercher
  • mbrabant

ALAE en danger à Perpignan : nos enfants, nos animateurs, nos ATSEM valent mieux que cela !


Après la grève du 17 juin, la lutte continue suite au refus de la mairie d'entendre les revendications des personnels.

Grand rassemblement des animateurs jeudi 23 juin 14h30 à la bourse du travail puis 15h au Castillet.

-------------

Les animateurs des ALAé (Accueil de Loisirs Associé à l'école) de la ville de Perpignan ne décolèrent pas depuis qu'ils ont appris qu'ils n'assureraient plus les temps périscolaires du midi et du soir dans les écoles maternelles de Perpignan, à la rentrée prochaine. Si le projet municipal aboutit fin juin, ces temps seront pris en charge par les personnels ATSEM (Agent Spécialisé des écoles Maternelles) de la ville seuls. Les associations d'éducation populaire, liées par contrat à la ville et employeurs des personnels de l'animation, ne géreront plus que le temps NAP (Nouvelles Activités Périscolaire) du vendredi après-midi aux termes d'avenant des contrats de délégation de service public.

Le taux d'encadrement en maternelle sera donc en baisse...et les personnels ATSEM subiront une nouvelle dégradation de leurs conditions de travail avec responsabilités supplémentaires sans aucune compensation. L'amplitude de leur journée sera dangereuse (9h30 à 10 heures par jour) avec risques psychosociaux et souffrance au travail inhérents.

Dans les écoles, plusieurs motions de la communauté éducative remontent spontanément, en soutien aux personnels en lutte ainsi qu'une pétition papier mise en ligne.

Devant l'absence de réponses de la mairie, les personnels se mettront en grève ce vendredi 17 juin 2016. Ils exigent d'être reçus par les élus décisionnaires. Le projet municipal doit être retiré car il va dégrader les conditions de travail des personnels et d'étude des élèves. Les licenciements, diminutions d'heures de travail, temps partiel imposé, augmentation des amplitudes de travail : il y a urgence à stopper ce projet avant sa mise en place dès la rentrée de septembre 2016.

Au cœur des interrogations des parents et des personnels, la politique de la ville en matière d'éducation et de gestion des personnels. Choix citoyen qu'il nous faut prendre en charge… l'intérêt général, intérêts des enfants et personnels bien compris comme seule boussole. La lutte en cours va dans ce sens. Elle est bien évidemment soutenue par la FERC CGT 66.

Les personnels en grèves partirons en cortège de l’école D’Alembert jusqu’à la Mairie où une demande d’audience a été formulée pour 11 h. Une conférence de presse sera organisée devant la mairie.

Pétition de soutien à signer en ligne

#premierdegré #66 #FERCCGT

0 vue

© 2014 CGT Educ'action Montpellier 

created with Wix.com