Rechercher
  • mbrabant

Ne laissons pas le FN s'attaquer aux enseignant-e-s et aux syndicalistes ! Mardi 22 septembre


Mardi 22 septembre 2015

13h30 devant le tribunal de Nîmes

Le Front National (FN) est le pire ennemi des salarié-e-s et donc de celles et ceux qui les défendent. Les militant-e-s de la CGT Éduc’action Montpellier savent bien cela, eux qui subissent les attaques permanentes de ce parti d'extrême-droite.

C'est ainsi qu'un de nos camarades de la CGT Éduc’action 11 d'un lycée de Narbonne a été victime de calomnies et diffamations de la part d'un responsable du FN Jeunesse (FNJ). Le 17 septembre, le tribunal de Narbonne a reconnu Loïc Bouzat, responsable du FNJ, coupable de dénonciation calomnieuse à l'encontre de notre camarade, et l'a condamné à 5 000 € d'amende dont 2 500 € avec sursis, à 1 500 € de dommages et intérêts et à 500 € de frais d'avocats.

Une de nos camarades de la CGT Éduc’action 30/48, élue des personnels dans son lycée de Beaucaire, a été victime, au nom des représentant-e-s du personnels, d'injures et provocations publiques de la part du maire FN de Beaucaire. Notre camarade a porté plainte, le résultat sera connu le 22 septembre.

Ces cas ne sont pas isolés : le FN s'attaque partout en France aux fonctionnaires, et plus particulièrement les enseignant-e-s. Son objectif est de s'attaquer aux contenus des programmes car il combat la liberté d'expression. Il s'attaque aux personnels de l’Éducation nationale car ces derniers cherchent à permettre l'émancipation des jeunes par l'éducation : le FN, au contraire, a une vision liberticide et renfermée de la société, une vision qui cherche à diviser les salarié-e-s.

Le FN s'attaque aussi partout en France aux militant-e-s de la CGT. Il prône des mesures régressives en matière de retraite, de droits des femmes et de protection sociale. Il entend réduire drastiquement les Services publics et prône une liberté totale du patronat pour accentuer les inégalités sociales. C'est un parti qui s'oppose à la liberté de contester et de faire grève, de manifester et de se syndiquer.

La CGT Éduc’action Montpellier, avec le Comité régional Languedoc-Roussillon CGT, l'UD-CGT du 30, l'union nationale CGT Éduc’action et la Fédération Éducation Recherche et Culture CGT, appelle a participer au rassemblement en soutien à notre camarade.

Soyons nombreuses et nombreux pour dire non à l'extrême droite !

Rappelons haut et fort que nous ne partageons rien avec le FN !

Mardi 22 septembre 2015,

13h30 devant le tribunal de Nîmes

Un préavis de grève est déposé

#fn

5 vues

© 2014 CGT Educ'action Montpellier 

created with Wix.com