Rechercher
  • mbrabant

Fusion d’établissements les personnels sacrifiés !


L’Education Nationale dans sa course aux économies continue les fusions d’établissements créant d’immenses cités scolaires.

A Perpignan, la fusion des lycées Picasso et Charles Blanc a créé une cité scolaire de plus de 2600 élèves. Un poste de chef d’établissement a été supprimé, un poste de chef des travaux, bientôt un poste d’infirmière, de nombreux services ont été réorganisés, tout cela a conduit, à une dégradation des conditions de travail de tous les personnels en alourdissant notamment la charge de travail des personnels de direction, des agents administratifs, …

Malgré ces nombreuses difficultés, le rectorat de Montpellier a décidé d’appliquer à Narbonne, ce même type de fusion aux lycées Eiffel et Diderot. Ajouté à cela la création du lycée de Lézignan qui va déstabiliser la carte des formations de l’Aude, la tension est très forte. Ainsi, ce sont aujourd’hui pour ces lycées Diderot et Eiffel, 3 personnels de direction sur 4 qui sont en arrêt de travail. Les personnels de l’établissement ont exercé hier leur droit de retrait basé sur le manque d’exécutif indispensable au bon fonctionnement de tout établissement pour assurer l'organisation des enseignements et la sécurité de tous. La solution proposée par l’administration est l’envoi du Proviseur du lycée Picasso-Charles Blanc pour gérer la situation !

Pour éteindre un incendie, le rectorat de Montpellier prend le risque d’en allumer un nouveau à Perpignan en enlevant temporairement le Proviseur du lycée Picasso.

Le lycée de Narbonne a besoin d’une solution pérenne et l’Administration doit répondre aux nombreuses questions soulevées par ces événements.

La CGT Educ’action Languedoc-Roussillon demande qu’un audit de ces fusions d’établissements soit réalisé et que les postes nécessaires au bon fonctionnement des établissements soient créés afin d’assurer un service public de qualité. Nous exigeons des conditions de travail permettant de garantir l’intégrité physique et morale des personnels. Déshabiller Charles pour habiller Gustave n’est assurément pas une solution viable !


0 vue

© 2014 CGT Educ'action Montpellier 

created with Wix.com